Les Clauses Sociales à Bruxelles

Faites de vos marchés publics des leviers d'insertion professionnelle !

Entreprises sociales à l’honneur

Entreprises sociales à l’honneur - APRE

L’ETA APRE, CRÉÉE IL Y A PRES DE SOIXANTE ANS, A RECEMMENT ÉLARGI SES ACTIVITÉS ET OFFRE UN EMPLOI DE QUALITE A 65 TRAVAILLEURS HANDICAPES EN DEVELOPPANT UN MODE DE MANAGEMENT PARTICIPATIF.


Monsieur Ventura, vous êtes le directeur de l’ETA APRE depuis 2004. Quelle a été la progression de l’entreprise depuis sa création jusqu’à ce jour ?

APRE est né en 1961 et s’appelait Atelier Protégé Pour la Réadaptation de Personnes Epileptiques. Responsable de l’assemblage des poussettes Maclaren dès 1969, notre atelier a connu des heures de gloire – sur 180 travailleurs, une centaine travaillait pour Maclaren – mais aussi des moments plus difficiles, face aux délocalisations croissantes mais aussi et surtout suite à la crise boursière de 2008. Mais nous avons fini par trouver une solution et, en 2011, une nouvelle équipe a été mise en place ainsi qu’un mode de management plus participatif. De nouvelles activités ont également été développées et celles-ci représentent aujourd’hui 60% de notre chiffre d’affaire.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ces nouvelles activités ?

Depuis la crise de 2010, nous avons décidé d’orienter notre stratégie de développement vers des activités de services en respectant une dimension écologique, comme en témoigne notre nouveau logo. Avec APRE NET, nous proposons un service complet de nettoyage à nos clients (locaux et surfaces). Pour ce faire, nous travaillons également avec un partenaire laveur de vitre professionnel. Dans le cadre d’APRE WORK, nous mettons notre personnel à la disposition des sociétés de déménagement désireuses de renforcer leurs équipes.
Nous nous apprêtons par ailleurs à mettre à disposition la surface que nous avons au 2e étage (400m²) pour toute entreprise ou association qui souhaiterait s’installer à Bruxelles et et nous mettons à leur disposition notre main d’oeuvre pour faire de la fabrication, du montage, de l’assemblage, … Le prix de la location dépendra du nombre de personnes qu’ils emploieront chez nous.


Quelle expérience avez-vous avec des marchés publics ?

Notre expérience des marchés publics n’est pas très concluante. Jusqu’à présent, nous n’avons obtenu qu’un marché sur une douzaine d’offres introduites en quatre ans. Il s’agit d’un marché de nettoyage de la Haute école Ilya Prigogine à Saint-Gilles. Les choses se passent très bien car elles étaient clairement définies dès le début. Mais dans l’ensemble, cela reste difficile pour nous de respecter l’ensemble des critères qui se retrouvent dans les marchés publics. Je pense notamment au certificat ISO 9002 (qui coûte 20.000 euros). Nos chiffres d’affaires annuels sont inférieurs au montant qu’ils demandent en conditions d’accès (400.000 euros) et nous pouvons rarement répondre à leurs demandes techniques (nettoyage périodique en hauteur, par exemple).
Participer à un marché public prend par ailleurs beaucoup de temps. On pourrait envisager de faire ça à plusieurs mais cela ne semble pas encore être une option. A l’inverse des grosses structures qui peuvent facilement faire travailler une ou deux personnes à temps plein sur les marchés publics, ce sont nos forces vives qui doivent s’arrêter de travailler pour réaliser ces dossiers. C’est donc, à l’heure actuelle, énormément d’investissements pour un résultat minime.

Que souhaitez-vous dire à un acheteur public qui voudrait travailler avec vous ? Quel serait pour vous le marché idéal ?

L’idée est intéressante mais n’est pas adaptée aux capacités des ETA, aux contraintes qu’elles doivent gérer ni à la nature du travail qu’elles peuvent fournir. Ce qui est dommage, c’est que les marchés publics tels qu’ils sont pensés aujourd’hui laissent peu de place à la négociation. La meilleure manière de nous permettre de soumissionner serait donc d’envisager l’allotissement des marchés, et surtout de nous consulter avant de les rédiger. Cela arrive en effet souvent qu’il soit impossible pour nous de répondre à un cahier des charges car les ordres de grandeurs et chiffres d’affaires ne sont pas adaptés à notre réalité…

Pourquoi des acheteurs publics devraient-ils faire appel à vous ? Quelle est votre plus-value ?

Nous savons être à l’écoute des désirs de nos clients et leur fournissons des offres sur-mesure. Face aux tâches répétitives, les personnes handicapées sont par ailleurs souvent plus performantes que les personnes valides, chez qui le risque de lassitude et d’absentéisme est par ailleurs plus grand. Nos employés sont très motivés, souvent plus que les travailleurs des entreprises ordinaires. Enfin, de par la petite taille de notre structure, nous sommes présents chez nos clients et capables d’assurer un suivi direct auprès de nos employés, de détecter directement – voire même d’anticiper – les éventuels problèmes qui pourraient se poser. Flexibles, nous trouvons rapidement des alternatives pour faire face à ces derniers.


APRE
Chaussée de Neerstalle 178
1190 Forest
02 333 00 90
http://www.apreservices.be