Les Clauses Sociales à Bruxelles

Faites de vos marchés publics des leviers d'insertion professionnelle !

Entreprises sociales à l’honneur

Entreprises sociales à l’honneur - La Serre Outil


SPÉCIALISÉE EN TRAVAUX D’HORTICULTURE, LA SERRE OUTIL EST UNE ENTREPRISE DE TRAVAIL ADAPTÉ IMPLANTÉE À WOLUWE-SAINT-PIERRE, QUI OFFRE DE L’EMPLOI À 65 TRAVAILLEURS HANDICAPÉS.



Damien Gautier, vous êtes le directeur de l’ETA La Serre Outil depuis 2005. Pouvez-vous nous décrire le contexte dans lequel l’entreprise a été créée ?

La Serre Outil a été créée en 1980, pour offrir une possibilité d’insertion socioprofessionnelle à des personnes en situation de handicap. Beaucoup d’ateliers protégés à l’époque se sont formés autour d’activités de manutention, de conditionnement, d’archivage, etc. L’originalité de la Serre Outil était d’offrir la possibilité d’exercer une profession en plein air, physiquement exigeante, plus adaptée à d’autres types de handicaps. Ces activités ont aussi la particularité, outre d’être répétitives, qu’elles ne sont pas automatisables, ce qui garantit la plus-value de la main d’œuvre. Enfin, la prestation ayant lieu chez le client, les ouvriers ont un retour direct sur la qualité de leur travail, ce qui est très valorisant.


Pouvez-vous décrire vos activités ?

La Serre Outil compte 20 équipes totalisant un maximum de 99 travailleurs, parmi lesquels 65 sont porteurs d’un handicap qui ne leur permettrait pas de travailler dans une entreprise dite classique.

Nous sommes spécialisés dans tous les travaux d’horticulture, en ce compris la création d’espaces verts, le pavage, la petite maçonnerie, l’élagage, l’entretien, l’abattage, etc. Nous avons l’agréation classe 1 pour les marchés publics de travaux en sous-catégorie G3 (plantations). Nous sommes capables d’effectuer de petits travaux de voirie.

Nous possédons également une jardinerie, ouverte notamment le week-end, qui fait principalement office de point d’accueil pour les demandes en horticulture. On peut bien entendu s’y procurer des sapins de Noël. Nous en vendons 1.500 par an, aux particuliers, entreprises, associations de commerçants et administrations publiques.
Nous ne nous déplaçons pas énormément : notre rayon d’action couvre plus ou moins 5 km autour de chez nous, à l’intérieur du cercle formé par le boulevard St Michel, le ring et l’autoroute de Liège. Cela dit, nous avons tendance à accepter de plus grandes distances en hiver, époque où le carnet de commandes est plus léger.
C’est aussi pour répondre à la pénurie de travaux de jardinage durant l’hiver que nous avons développé une offre de services pour la distribution de toutes-boites communaux. Nous assurons déjà la distribution des journaux de la Commune de Woluwe-Saint-Lambert, et nous sommes ouverts à proposer ce service à d’autres communes limitrophes.


Quelle est votre expérience des marchés publics ?

La commande publique représente grosso modo un tiers de notre chiffre d’affaires. Nous avons une attitude proactive vis-à-vis des marchés publics : nous sommes abonnés à un organisme de veille des marchés publics et nous avons en interne trois deviseurs qui calculent la rentabilité de tous nos chantiers. Nous avons pour politique de répondre à tous les appels d’offres qui rencontrent nos compétences.

Nous décrochons principalement des marchés via procédure négociée sans publicité, avec des acheteurs publics qui nous ont intégrés dans leurs short lists : les communes de Woluwe-Saint-Pierre et d’Auderghem par exemple, ou encore, les sociétés de logements sociaux d’Evere et de Boistfort, sont des clients réguliers. Nous avons aussi, grâce à la réservation du marché aux ETA en condition d’accès, décroché un gros marché d’une durée de trois ans auprès de la Région Bruxelles Capitale. Nous avons travaillé ponctuellement pour la Commune d’Anderlecht : nous avons réalisé pour eux un travail de pose de clôture, dans le cadre d’un marché réservé aux ETA. Nous n’allons pas si loin ordinairement, mais le marché se déroulant l’hiver, cela nous arrangeait de pouvoir compter sur ce chantier durant cette saison plus calme pour les entreprises de jardinage.

La réservation de marché aux entreprises d’économie sociale d’insertion et aux ETA est une approche intéressante. Elle nous permet de décrocher des marchés auxquels nous n’aurions pas accès, et elle permet au pouvoir adjudicateur d’aider des entreprises locales, qui emploient des gens peu qualifiés, vivant – et dépensant leur salaire – à Bruxelles. Tout bénéfice pour l’économie locale ! D’une manière générale, nous observons que l’usage de cette mesure est en évolution positive dans les marchés publics bruxellois, ce qui est une bonne nouvelle.


Décrivez-nous votre marché idéal !

Pour nous, le marché idéal se situe dans une proximité géographique raisonnable. Son montant s’élève entre 30 et 50 000 €. Le maître d’ouvrage est ouvert au dialogue, et les prestations, variées et régulières. A titre d’illustration, nous avons remis prix pour un marché auquel nous tenions beaucoup, et qui nous a malheureusement échappé : celui de l’entretien des jardins du château de Val-Duchesse. Il offrait en effet du travail régulier pour toute l’année, et couvrait tous les types de compétences, de l’entretien à l’élagage, en passant par la dolomie. De plus, avec notre public, il est très sécurisant de pouvoir travailler sur un site fermé.


De quelle manière les acheteurs publics pourraient-ils contribuer à vous rendre leurs marchés plus accessibles ?

Comme je l’ai dit, la réservation de marché aux entreprises d’économie sociale d’insertion et aux ETA est une démarche positive.
Mais sans aller jusque-là, j’attire l’attention sur le fait que l’ajout de critères de sélection trop exigeants est très préjudiciable à l’accès de telles entreprises aux marchés publics. Exiger en condition d’accès que les soumissionnaires aient réalisé autant de marchés de plus de 50 000 € durant l’année écoulée ou possèdent telles exigences techniques extrêmement pointues ferme de facto l’accès à ces marchés aux petites entreprises bruxelloises.

La Serre Outil
www.laserre-outil.be
Chaussée de Stockel, 377
1150 Bruxelles
info@laserreoutil.be
02/762 80 73