Les Clauses Sociales à Bruxelles

Faites de vos marchés publics des leviers d'insertion professionnelle !

Entreprises sociales à l’honneur

Entreprises sociales à l’honneur - La Régie de Quartier de Bruxelles


CRÉÉE IL Y A 20 ANS À L’INITIATIVE DU CPAS ET DE LA VILLE DE BRUXELLES, CETTE ILDE ACTIVE DANS LES MÉTIERS DE LA RÉNOVATION DU BÂTIMENT A POUR OBJECTIF DE REMETTRE SUR LES RAILS DE L’EMPLOI DES PERSONNES FRAGILISÉES PAR UN ACCIDENT DE PARCOURS.


Damien Van Wynsberghe, vous êtes directeur de la Régie de Quartier de Bruxelles depuis un peu moins d’un an. Quelle est votre spécificité en tant qu’ILDE [1] ?

Parmi nos travailleurs, nous accueillons majoritairement des personnes bénéficiaires du CPAS, pour qui l’engagement sous article 60 au sein de notre structure représente une transition vers un emploi durable, après un moment de décrochage. A l’issue de leur contrat sous statut article 60, nous les accompagnons dans leur remise à l’emploi. Leur engagement et leur accompagnement se fait en concertation avec le pôle « insertion » du CPAS. Dans les faits, notre ILDE joue un rôle de formation par le travail pour ces personnes en phase de réinsertion socioprofessionnelle.

Pouvez-vous décrire vos activités ?

Nous sommes actifs dans le secteur du bâtiment, plus précisément dans les travaux de finition. Mise en peinture, pose de revêtements de sol et embellissement de façades sont nos principales activités. Elles se déclinent dans des compétences aussi diverses que la préparation des murs pour l’enduisage, le nettoyage des façades, la pose de lino et de vinyle, la pose de parquet et de plancher, le nettoyage de granito, la pose de cuisine, le carrelage, le cimentage des murs, la remise en état locatif d’appartements, les faux plafonds et cloisons en plaque de plâtre, la pose de portes (classiques et anti-feu) et l’isolation (murs et toits).

Nous réalisons beaucoup de remise en état d’appartements. Nous comptons quatre équipes (chaque équipe étant constituée d’un formateur et de quatre travailleurs), en plus de trois administratifs. Nous sommes en cours d’agréation en classe 1. Nous intervenons dans les 19 communes de la RBC.

Quelle est votre plus-value ? Pourquoi faire appel à vous ?

Pour notre plus-value sociétale d’abord ! Si les acheteurs publics font appel à nous, ce n’est pas pour notre prix. En effet, nous sommes généralement dans les prix du marché, mais nous ne sommes pas forcément moins chers malgré nos subsides car notre rentabilité est moindre. Nos clients sont généralement plutôt sensibles à notre mission d’insertion socioprofessionnelle. Faire appel à nous, c’est aussi avoir la garantie de travailler avec un employeur qui ne soumet pas ses ouvriers à des rythmes inhumains.

Mais au-delà de cela, nous sommes aussi intraitables sur la qualité de l’ouvrage. Il faut raisonnablement prendre en compte un facteur délai légèrement supérieur à la moyenne, mais sur la qualité d’exécution, il n’y a aucune surprise. Nous travaillons en toute transparence. Moyennant dialogue, nous pouvons aussi renforcer nos équipes sur un chantier lorsque le temps presse. Tout se discute !

Quelle est votre expérience des marchés publics ?

La commande publique représente à peu près un quart de notre chiffre d’affaires. Nous travaillons beaucoup dans le cadre des Contrats de quartiers. Nous décrochons principalement des marchés passés par procédure négociée sans publicité. La commune de Molenbeek, Bruxelles Propreté, entre autres, nous ont déjà fait confiance. Nous cherchons à nous faire connaître auprès des sociétés de logements sociaux, qui sont pour nous des pourvoyeurs intéressants au vu de nos compétences.
La réservation de marché aux entreprises d’économie sociale d’insertion est très adjuvante pour nous car nous sommes certes en concurrence, mais avec d’autres entreprises qui, comme nous, ne pratiquent pas le dumping social.... Et pour le pouvoir adjudicateur, c’est l’assurance d’employer de la main d’œuvre locale.

Décrivez-nous votre marché idéal !

Le marché idéal offre plusieurs semaines de travail en continu pour une équipe de cinq travailleurs. Le marché de peinture que nous avons obtenu auprès de Bruxelles Propreté était pour nous exemplaire à plusieurs égards : couvrant une belle surface, il nous a fourni du travail en continu pour une équipe pendant six mois. Nous avons pu travailler en souplesse, dans un climat de confiance avec le responsable de chantier qui était très présent.

De quelle manière les acheteurs publics pourraient-ils contribuer à vous rendre leurs marchés plus accessibles ?

En pratiquant la réservation de marché aux entreprises d’économie sociale d’insertion bien entendu, mais plus largement, en étant ouvert au dialogue et en ne nous mettant pas sous pression pour le délai d’exécution. Un climat de confiance avec le maître d’ouvrage est nécessaire tout au long de l’exécution.

Régie de Quartier de Bruxelles
Rue du Petit Rempart, 7
1000 Bruxelles
info@regiedequartier.be
02/512 47 88

[1Les initiatives locales de développement de l’emploi (ILDE) sont des associations sans but lucratif. Elles prestent des services ou produisent des biens et visent l’insertion socioprofessionnelle de demandeurs d’emploi difficiles à placer. Au moins 60 % de l’effectif total de l’entreprise est constitué de travailleurs issus du public cible. L’agrément ILDE est propre à la Région Bruxelles Capitale.