Les Clauses Sociales à Bruxelles

Faites de vos marchés publics des leviers d'insertion professionnelle !

Entreprises sociales à l’honneur

Entreprise sociale à l’honneur - ARPAIJE


ARPAIJE FORME EN PERMANENCE UNE QUINZAINE DE JEUNES AUX MÉTIERS DE L’HORECA. OUTRE LA GESTION DE SES RESTAURANTS (CHAUSSÉE DE BONDAEL ET RUE MALIBRAN), L’AFT OFFRE ÉGALEMENT UN SERVICE TRAITEUR PRÊT À RELEVER LES DÉFIS LANCÉS PAR LES POUVOIRS ADJUDICATEURS. GEORGES BERNAERTS, SON DIRECTEUR, NOUS EN DIT UN PEU PLUS SUR LES MISSIONS DE SON ENTREPRISE.

Monsieur Bernaerts, dans quel contexte l’AFT ARPAIJE a-t-il été créé et comment a-t-il évolué jusqu’à ce jour ?

ARPAIJE a été créé en 1988 par des responsables du CEFA (Centre d’éducation et de formation en alternance) d’Ixelles. Cinq ans plus tôt, en réponse à un fort taux de chômage, le gouvernement avait fait passer l’obligation scolaire de 16 à 18 ans. Cela posait un réel problème, en particulier dans les filières de l’enseignement secondaire qualifiant, pour les élèves vivant difficilement la contrainte scolaire. Les CEFA, avec leur offre pédagogique alternant formation et mise en situation professionnelle, apportent une solution intéressante pour certains de ces jeunes.

Une dizaine d’années plus tard, le centre de formation fait face à l’augmentation spectaculaire du public jeune peu ou pas qualifié, tandis que les conditions d’admission aux CEFA se rigidifient. ARPAIJE crée alors une filière spécifique pour ces jeunes non éligibles et obtient l’agrément en tant qu’atelier de formation par le travail (AFT) en 1996. Il obtient également l’agrément en tant qu’initiative locale de développement de l’emploi (ILDE) en 2005. Le service traiteur reste entièrement géré par les stagiaires de l’AFT (10 stagiaires dévolus aux activités de traiteur).

L’AFT accueille simultanément 16 stagiaires. Il porte sur l’accueil, la formation et l’accompagnement d’un effectif annuel de 30 à 35 stagiaires. L’insertion en milieu professionnel est utilisée comme un outil de motivation pour ces jeunes. Elle les aide à mettre du sens dans ce qu’ils font. Dès lors, outre qu’elles permettent le financement du projet, les recettes sont en elles-mêmes des sources de valorisation en termes d’image de soi pour les bénéficiaires.



Par quels types de marchés êtes-vous intéressés ?

En service traiteur, nous assurons les livraisons en liaison froide. Nous n’avons pas de liaison chaude, nous réchauffons sur place. Nous débutons le conditionnement sous vide. Nous livrons toutes les communes bruxelloises. Il nous est arrivé d’assurer la livraison des lunchs hebdomadaires pour un groupe parlementaire. Nous fournissons des administrations locales, des groupes politiques régionaux, etc. Nous sommes en capacité d’accepter des commandes très diversifiées en fonction de la demande. Il n’y a pas vraiment de limites en termes de type de prestation ou de quantité : nous pouvons toujours trouver des solutions via des partenariats avec nos relais. Il ne faut donc pas hésiter à nous consulter ! Nous avons par exemple récemment assuré une prestation sur la thématique de la cuisine du monde nécessitant cinq buffets chauds différents pour plus ou moins 350 personnes. Défi relevé !



Pourquoi un pouvoir adjudicateur aurait-il intérêt à travailler avec l’AFT ARPAIJE pour ses marchés de services traiteur ?

Au niveau du coût, nous sommes dans les prix du marché. Notre plus-value réside clairement dans le fait que faire appel à nous revient à soutenir un projet porteur des valeurs du développement durable. Notre projet prend en effet en compte évidemment la dimension sociale, qui reste notre premier objectif, mais également les dimensions éthique et environnementale. Nous avons par exemple développé un projet de lunch box réalisées avec des produits fair trade et emballées dans des conditionnements recyclables et réutilisables. La boite isothermique, combinant les fonctions de contenant et de set de table, comportait une fiche explicative de la démarche et les CV des stagiaires en formation imprimés en une encre compatible avec les aliments. Nous avons dû interrompre le projet car il nécessitait de trop gros volumes de commande et que le fournisseur de PLA (polymère entièrement biodégradable) est tombé en rupture de stock. Mais cela donne une idée de la philosophie dans laquelle nous nous inscrivons. Nous participons actuellement à un projet de compost de quartier. Enfin, nous privilégions et valorisons l’utilisation de produits issus du commerce équitable.



Quel message auriez-vous envie de faire passer aux pouvoirs adjudicateurs ?

Le suivant : prenez-nous au sérieux ! La gestion des appels d’offre nous demande du temps et de l’investissement. Or nous avons souvent l’impression que les offres que nous recevons sont envoyées pour la formalité. Bien sûr, nous comprenons bien que la réception d’une offre ne doit pas systématiquement se solder par son attribution ! Néanmoins, il nous semblerait plus judicieux que les pouvoirs adjudicateurs ciblent les envois en fonction d’une réelle pertinence et d’un réel intérêt.

Outre l’offre traiteur, ARPAIJE vous accueille dans ses deux restaurants à Ixelles :
Le restaurant : 50-52 Chaussée de Boondael 1050 Ixelles – Tél : 02/646 21 31
Cafétéria Arpaije : 49 rue Malibran 1050 Ixelles – Tél : 02/644 59 57.
La cafétéria reste ouverte durant les travaux de rénovation de l’espace Malibran. Fin 2015, les nouveaux locaux ouvriront leurs portes et vous offriront l’accès à une terrasse !
En savoir plus : www.arpaije.be