Les Clauses Sociales à Bruxelles

Faites de vos marchés publics des leviers d'insertion professionnelle !

Entreprises sociales à l’honneur

Entreprise sociale à l’honneur - L’AFT Boulot

DOMINIQUE MASQUELIER, DIRECTEUR DE L’AFT [1] BOULOT, ET SALOUA EL FASSI, COORDINATRICE PÉDAGOGIQUE, LIVRENT LEUR REGARD SUR L’ENTREPRISE QU’ILS GÈRENT. SITUÉE À LAEKEN, ELLE TÂCHE DE RÉINTÉGRER DES JEUNES PARFOIS TRÈS DÉSOCIALISÉS PAR LE BIAIS DE FORMATIONS EN PARACHÈVEMENT ET EN MENUISERIE.


Quelle est l’origine de l’AFT Boulot et quelles évolutions notez-vous jusqu’à aujourd’hui ?

L’AFT Boulot est née en 1983. L’intuition à l’origine était qu’il était possible de resocialiser, par le biais d’une formation en parachèvement, des jeunes en très fort décrochage, délinquants et ex-détenus principalement, en leur offrant ainsi une perspective d’emploi. Aujourd’hui, si le public s’est fortement diversifié en s’ouvrant notamment aux primo arrivants et, plus récemment, aux personnes sans emploi, les stagiaires fortement désocialisés, délinquants et ex-détenus, restent représentés à près de 20%. A noter, parmi les évolutions, un attrait grandissant de la part des stagiaires pour le statut d’indépendant, par le biais duquel ils espèrent créer leur propre emploi dans un secteur dont les débouchés professionnels ne sont plus aussi évidents qu’ils ne l’ont été.


Quelles activités y sont développées ?

Le premier objectif de l’entreprise est la formation. Elle forme en continu 30 stagiaires, dont 24 au métier du parachèvement, et 6 à la menuiserie. La formation en parachèvement dure 18 mois, la formation à la menuiserie, 10 mois.
Les stagiaires en parachèvement sont répartis en deux équipes, qui alternent les cours théoriques et les chantiers au rythme d’une semaine sur deux. Ainsi, concrètement, l’entreprise peut mettre en permanence sur chantier une équipe de 12 stagiaires accompagné(e)s de 4 formateurs. L’offre couvre toutes les activités du parachèvement, à l’exclusion des techniques spéciales.
La formation en menuiserie concerne presque exclusivement la menuiserie de pose (en ce compris le ferraillage des portes).
Exceptionnellement, des travaux (portes de gabarit inhabituel, escaliers, etc.) peuvent être réalisés sur mesure.

























Pour quelles raisons un commanditaire public choisirait-il de travailler avec Boulot ?

Parce qu’en faisant appel à nous, le pouvoir adjudicateur offre une opportunité de formation à des personnes éloignées de l’emploi, qui leur permettra peut-être de se (ré)insérer sur le marché du travail.
Plus prosaïquement, notre entreprise garantit une stabilité dans sa présence sur le chantier : on ne travaille pas sur plusieurs chantiers en parallèle, on n’accepte pas davantage de travail qu’on ne peut en assumer. Dès lors, le chantier n’est pas déserté tant qu’il n’est pas totalement achevé.

Il peut s’établir entre le commanditaire et l’entreprise une relation de confiance : notre devis est clair. S’il y a des couacs, c’est nous qui les assumons. On a vu une entreprise de peinture écraser les prix et remporter le marché, puis annoncer au commanditaire que le mur n’était pas régulier et qu’il nécessitait la pose d’un enduit préalable à la mise en couleur. Un dépassement par rapport à l’offre annoncée, auquel le commanditaire a été contraint de s’adapter ! C’est une pratique impensable chez nous.
Enfin nos quatre formateurs, qui encadrent le travail des stagiaires, comptabilisent chacun au minimum dix années d’expérience dans le métier. Ce sont de vrais pros sur lesquels on peut réellement se reposer, qui sont intransigeants sur la qualité du travail réalisé.


Quel est pour vous le marché idéal ?

Nous n’avons pas d’agréation marchés publics mais nous ne cherchons pas à monter sur des marchés dont le montant dépasse 75 000 €, en procédure négociée sans publicité. Pour nous le premier critère sur base duquel nous déterminons nos chantiers, est celui de sa pertinence pédagogique. En effet, la formation reste notre priorité, bien avant la rentabilité.
Nous travaillons régulièrement avec le Centre de Rénovation urbaine d’Anderlecht. Pour nous c’est un commanditaire exemplaire. Les rédacteurs réservent généralement l’accès à leurs marchés à l’économie sociale d’insertion, de manière à combiner leur mission de revalorisation du bâti urbain avec une plus-value sociale. La réservation de marché est d’ailleurs la clause sociale [2] que nous croisons le plus souvent dans les marchés que nous remportons. C’est réellement celle qui nous offre le plus de chances de décrocher des marchés. C’est un commanditaire qui est rompu à la collaboration avec l’économie sociale, et convaincu de sa plus-value. C’est un atout pour nous car il n’est pas obsédé par le seul critère du prix et il est compréhensif par rapport à nos délais légèrement plus longs (compensés par ailleurs par nos prix un peu en dessous du marché). En même temps, ils sont exigeants sur la qualité du travail fini, ce qui fait bien entendu partie intégrante de la formation de nos stagiaires.

AFT Boulot
Directeur : Dominique Masquelier
Rue Fransman, 131
1020 Bruxelles
Tel : 02 217 24 62
Courriel : boulot.asbl@scarlet.be
Site Internet : www.boulotasbl.be

[1les ateliers de formation par le travail sont des entreprises qui ont le statut d’asbl. leur premier objectif est la formation d’un public éloigné de l’emploi.

[2Nous parlons de clause bien qu’il s’agisse en réalité d’une condition d’accès.