Les Clauses Sociales à Bruxelles

Faites de vos marchés publics des leviers d'insertion professionnelle !

Bonnes Pratiques

Bonne pratique – Atrium.Brussels et sa politique d’achats durables

L’ENTREPRISE CANNELLE, ADJUDICATAIRE DU LOT D’UN MARCHE PASSÉ PAR L’OIP « ATRIUM.BRUSSELS », SALUE L’EFFORT DE LISIBILITE DE L’ADJUDICATEUR DANS LA PROCEDURE D’ATTRIBUTION.

Fruit de la récente fusion de 17 asbl disséminées dans les communes de Bruxelles, Atrium.Brussels est l’Agence Régionale du Commerce de Bruxelles. Sa mission est de rendre la capitale attractive aux yeux des enseignes, commerçants et artisans. Elle accompagne les candidats-commerçants dans la concrétisation de leur idée, du concept jusqu’à leur implantation en région bruxelloise.

Un engagement de l’acheteur pour le développement durable

L’OIP est convaincu par les enjeux du développement durable, qu’il tâche d’implémenter dans sa politique d’achats. C’est pourquoi son responsable du service achats Thomas Warens veille autant que possible à la plus-value sociale et au faible impact écologique de ses marchés, via l’intégration de critères d’attribution  : « L’équilibre est toujours à renégocier entre le fait d’être exigeant et à la fois pas trop restrictif, tout en tenant à l’esprit que réalistement, le prix doit rester un critère sinon exclusif, du moins important. »

Grâce au fait que la majorité des marchés sont passés en procédure négociée sans publicité, il est possible de présélectionner les entreprises auxquelles l’appel d’offre sera envoyé en privilégiant celles qui justifient un impact social et environnemental positif. Parallèlement, un travail de sensibilisation des fournisseurs est progressivement mis en place, via la valorisation de leurs efforts de passage au durable. Conscient du caractère laborieux de la rédaction d’une offre, le service achats estime en outre qu’il est plus respectueux vis à vis des fournisseurs de cibler en amont du marché des entreprises qui ont réellement une chance de l’emporter. En cohérence avec sa préoccupation pour l’impact social de ses marchés, le rédacteur ne manque pas, pour sa part, d’introduire une ou deux entreprises d’économie sociale dans sa short list.

Un marché accessible

L’entreprise Cannelle, ILDE implantée à Schaerbeek active dans le secteur de l’Horeca, a récemment répondu à un appel d’offres lancé par Atrium. L’ILDE a particulièrement apprécié la formulation du cahier spécial des charges et le suivi qui a été donné à leur remise d’offre ; le marché s’est révélé en réalité très accessible à l’entreprise d’économie sociale, bien qu’il ne comporte pas spécifiquement de clause sociale.
Il s’agissait d’un marché de services en procédure négociée sans publicité, ayant pour objet la préparation et la livraison de paniers de fruits, lunchs, sandwichs, buffets froids/chauds et petits déjeuners. En temps normal, Cannelle n’aurait pas soumissionné : l’entreprise n’avait pas les ressources pour assurer la livraison de petits déjeuners et n’était pas intéressée par la livraison de paniers de fruits. Néanmoins, le marché ayant été partagé en quatre lots, l’entreprise a pu soumissionner pour les deux lots qu’elle était sûre de pouvoir assurer. Et a obtenu l’un d’eux.

Les critères d’attribution étaient clairement spécifiés  : le prix (à justifier de manière détaillée), le délai d’exécution et de livraison ainsi que la variété et la durabilité des produits proposés. Ce troisième critère était particulièrement favorable à l’ILDE, au vu de sa démarche déjà bien avancée de mise au durable.

Dans les spécificités techniques, chaque lot était très précisément détaillé, recensant les produits à privilégier et à bannir en fonction de leur impact sur la santé et sur l’environnement. Le soumissionnaire avait ainsi d’emblée une vision très claire de ce à quoi il s’engageait.

En positif, Cannelle relève également la rédaction de la note d’attribution. Il arrive en effet que l’énergie mise dans la rédaction des offres ne reçoive pas même une réponse en retour, à défaut d’un refus souvent non motivé. En l’occurrence, l’adjudicateur a pris la peine, pour chacun des quatre lots, de mettre sur papier un tableau comparatif des scores de chaque soumissionnaire au regard des critères d’attribution annoncés. L’attribution de chaque lot était ainsi parfaitement transparente. L’intérêt résidait également dans le fait de pouvoir s’évaluer à l’aune des performances de ses concurrents ; Cannelle a ainsi pu se rendre compte que les frais qu’elle justifiait pour la livraison la déforçait par rapport à ses concurrents.

Une difficulté s’est posée à l’entreprise Cannelle quant au délai très court de remise des offres, ainsi que la rapidité de mise à disposition de l’adjudicataire après notification du marché : un premier gros évènement était en effet à couvrir quinze jours après l’attribution, ce qui a demandé un effort d’organisation considérable dans le contexte d’un planning déjà chargé. Néanmoins, la fluidité des rapports avec la coordinatrice opérationnelle de l’évènement au sein d’Atrium a permis la parfaite tenue de cette première prestation.

Allotisation du marché, bonne prospection en amont du marché, souci d’inclure des critères durables, clarté du cahier des charges, transparence de la note d’attribution, dialogue positif avec l’opérationnel en aval du marché… Autant de points d’attention qui contribuent à faire des marchés publics des opportunités de partenariats fructueux avec les entreprises d’économie sociale.